20 sur 20 à l’écrit de français… C’est possible!

Titre ambitieux, n’est-ce-pas? Et pourtant, croyez moi, c’est possible! Toutefois, l’écrit de français est souvent une énigme pour les élèves qui affirment à longueur de journée qu’ils « n’aiment pas lire » ou encore que de toute façon « ils n’y arriveront jamais ».  Difficultés en français ou incompréhension totale de l’exercice? Quelles que soient vos lacunes le travail et la volonté sauront les surmonter! Continuez de lire cet article et vous découvrirez comment réussir en français!

Étape 1 : Présentation de l’épreuve 

L’épreuve écrite se composent de deux parties : une ou plusieurs questions portant sur un corpus puis un travail d’écriture. Voyons donc ensemble comment l’aborder sereinement. Elle dure quatre heures et est affectée d’un coefficient 3 en filière L, 2 en ES, S, STG, SMS, STL et STI.

  1. La question de corpus.

Voilà, vous y êtes, deux, trois, quatre textes vous font face, vous les lisez, vous êtes inspirés, vous saisissez votre stylo pour écrire au plus vite… Ou pas. Répondre à la question posée n’est pas toujours évident. Voici donc les étapes à suivre pour gagner un maximum de points.

  • On lit la question. N’oubliez jamais en effet que c’est à cette question que vous devez répondre, et que vous ne devez en aucun cas tergiverser sur un autre sujet.
  • On lit tous les textes deux à trois fois : contrairement aux idées reçues, ce n’est pas une perte de temps. Vous éviterez ainsi en effet tout hors sujet, et ne passerez à côté d’aucun éléments décisifs du texte.
  • Pendant ces lectures, on annote les textes : idées qui s’en dégagent, figures de style (il est par exemple facile de repérer des anaphores ou des énumérations en premier lieu), protagonistes, enjeux du texte… EN BREF, on écrit au crayon de papier tout ce que les textes nous inspire!
  • Une fois que les textes sont bien ancrés dans notre esprit et qu’on en a compris le sujet, on les compare. A vous de rechercher les similitudes ainsi que les différences entre les textes.
  • On rédige un plan au brouillon (attention, n’y passez pas trop de temps, ce conseil vise seulement à vous aider à organiser vos idées pour voir si vous répondez bien à la question.)

Ce qu’il ne faut surtout pas faire :

  • Parler de chaque texte séparément : en effet, il faut les comparer, voir en quels points ils se ressemblent ou diffèrent, et ne surtout pas procéder à une analyse indépendante de chaque texte.
  • Rédiger une réponse trop longue. N’oubliez pas que la question de corpus est précise et se doit d’être synthétique. Contrairement au commentaire, ne détaillez pas chaque procédé, concentrez vous plutôt sur l’essentiel de la réponse à la question posée. Introduisez également votre réponse de manière concise en présentant brièvement les textes mais ne faites pas une introduction d’une page.

Une fois la question de corpus rédigée, il est temps pour vous de vous atteler à l’étape suivante : celle de l’écriture. Trois choix s’offrent à vous : le commentaire de texte, l’écrit d’invention, ou la dissertation.

2. Le commentaire de texte

Épreuve souvent la plus choisie et la plus travaillée au cours de l’année par les candidats, le commentaire de texte est toutefois un exercice exigeant, où la maîtrise de la méthode constitue la clé de la réussite.

Les conseils et astuces pour réussir son commentaire :

  • Le premier conseil est impératif : lisez le texte plusieurs fois!
  • Soulevez les différentes questions posées par le texte : il faut en effet chercher le but de l’auteur (les textes ne vous sont pas donnés au hasard, ils ont un sens!)
  • Annotez votre texte : vos surligneurs / crayons sont vos meilleurs alliés dans cette épreuve!
  • Relever les procédés ET LES ANALYSER ( ATTENTION : on ne cite en aucun cas 10 procédés à la suite sans les inclure dans leur contexte et les lier à l’intention de l’auteur)
  • Prenons un exemple : Baudelaire, dans son poème A une passante écrit les vers suivants :  » Une femme passa, d’une main fastueuse, Soulevant, balançant le feston et l’ourlet ». On remarque ici une allitération en (s). Pourtant, dans un commentaire de texte, relever le procédé n’apporte rien, il faut l’interpréter. Le poète pourrait donc ici reproduire le bruissement du tissu. 
  • Avant de rédiger vous devez absolument avoir trouvé : une problématique (la/les questions auxquelles le texte répond) et un plan.
  • Il est également conseillé de rédiger votre introduction et votre conclusion au brouillon (soignez les, la première et la dernière impression donnée au correcteur sont importantes)
  • Enfin, n’oubliez pas de citer entre guillemets, de donner les lignes entre parenthèses, ainsi que de souligner les titres des oeuvres. 

Il ne faut surtout pas : paraphraser le texte / relever des procédés sans les analyser / avancer une idée sans la justifier par des éléments du texte

3. Le sujet d’invention 

Pour cette épreuve, mon conseil serait de vous faire confiance. Si vous aimez écrire et argumenter sur un sujet, le sujet d’invention peut très bien vous correspondre. Toutefois, veillez à bien répondre au sujet et à respecter les consignes. Attention donc au temps, à la personne utilisée, et soyez vigilants pour ne pas faire de hors sujets. Revoyez aussi les différents types d’exercices (il peut vous être demandé d’écrire une lettre, un poème, une scène de théatre… Les exercices sont multiples et il faut les maîtriser.)

4. La dissertation 

Épreuve souvent redoutée car elle demande beaucoup de connaissance et d’analyse, la dissertation vous amène à argumenter sur un sujet précis en vous basant sur des exemples concrets, issus de votre culture littéraire.

Pour réussir en dissertation il faut :

  • Se préparer tout au long de l’année. En effet, il est crucial de forger votre culture  en mémorisant des citations, des noms d’auteurs, d’ouvrages.. La dissertation ne s’improvise pas : elle se travaille.
  • Vous pouvez donc réaliser des fiches, par genre littéraire par exemple, regroupant les différents mouvements, auteurs ou citations qui les composent.
  • N’hésitez pas non plus à vous aider de votre manuel ou de livres dédiés à l’épreuve de dissertation pour enrichir vos connaissances.
  • Pendant l’épreuve, écrivez au brouillon tout ce qui vous passe par la tête à la lecture du sujet.
  • Reliez ensuite vos idées à des exemples, et tentez d’élaborer votre plan.

Le conseil en + : Pour réussir l’épreuve de dissertation, rien de mieux que de vous servir des annales pour avoir beaucoup d’exemples et vous entraîner!

Vous voilà donc prêts pour réussir l’écrit de français, je vous donne rendez-vous dans quelques jours pour un article dédié à l’oral! N’hésitez pas à me poser vos questions dans les commentaires ou sur le Facebook du blog!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s